C’est avec la création en 1969 d’une unité d’égyptologie, et en 1975 de celle d’une équipe de recherche, que l’étude de l’Égypte ancienne fit officiellement son entrée à l’université de Montpellier.

 

Cette structure est non seulement un lieu d’enseignement de la discipline, qui permet d’effectuer un cursus complet, ont succédé au fondateur François Daumas [1915-1984], les professeurs Gérard Godron [1927-1999] en 1985, Jean-Claude Grenier en 1992 et Frédéric Servajean en 2012) et trois maîtres de conférences, Marc Gabolde, Bernard Mathieu et Stéphane Pasquali, mais c’est aussi une équipe de recherche où travaillent des chercheurs du CNRS, Luc Gabolde, Annie Gasse, Ivan Guermeur et Sandra Lippert, des ingénieurs, Jérôme Gonzalez et Isabelle Régen, des collaborateurs scientifiques et des doctorants.

 

Ce qui fut naguère l’URA 1068 du CNRS, puis l’UMR 5052 (« Religions et Société de l’Égypte tardive ») et enfin la FRE 2742, constitue, depuis le 1er janvier 2007, une composante du laboratoire Archéologie des Sociétés Méditerranéennes (UMR 5140), placé sous les tutelles du Centre National de la Recherche Scientifique (INSHS), de l'Université Paul-Valéry, Montpellier et du Ministère de la Culture et de la Communication.

 

L’équipe d’égyptologie de Montpellier (Égypte Nilotique et Méditerranéenne) est dotée d’un centre de documentation (bibliothèque et archives) constitué grâce à l’acquisition des fonds de Raymond Weill (1874-1950) et d’Alexandre Piankoff (1897-1966) et le legs de la bibliothèque orientaliste et classique de François Daumas, lui même héritier de la bibliothèque et de l'œuvre scientifique d'Émile Chassinat (1868-1948). La bibliothèque comporte plus de 30000 titres, ce qui en fait une des plus importantes bibliothèques spécialisées en égyptologie au monde, elle est actuellement gérée par Jérôme Gonzalez, ingénieur d'études, assisté de Romain Roquelaure, documentaliste vacataire (elle est accessible aux étudiants de l'Université Paul-Valéry, Montpellier, à partir du Master I, aux professionnels ainsi qu'à des amateurs sous certaines conditions).

 

Engagée sur différentes opérations archéologiques en Égypte, l’équipe Égypte Nilotique et Méditerranéenne (ENM), grâce aux axes de spécialisation de chacun de ses membres, développe des programmes de recherche et assure des formations universitaires dans l’ensemble des champs majeurs de l’égyptologie : égyptien ancien, classique, néo-égyptien, démotique et copte, textes funéraires (Textes des Pyramides, Textes des Sarcophages, Livre des Morts, compositions funéraires tardives), textes littéraires, magiques et médicaux, documentaires et légaux, région memphite, temples de Karnak, période amarnienne, religion et histoire de l’Égypte tardive, ptolémaïque et romaine, paléographie hiéroglyphique, lexicographie.

 

Par ailleurs, le Laboratoire d'Excellence ArcHiMedE, porté par l'UMR 5140-ASM, l'EA CRISES (UPV), l'USR 3172-CFEETK et l'EA CHRiSM (UPVD), finance plusieurs programmes scientifiques dirigés par des membres de l'équipe Égypte Nilotique et Méditerranéenne (ENM).

 


Dernière modification : 12-06-2016

Historique





© 2014 – Égypte Nilotique et Méditerranéenne
jerome.gonzalez@univ-montp3.fr
Université Paul Valéry, Montpellier, Bât. E, route de Mende – 34199
Montpellier Cedex 5





1023948 visites - 150 visite(s) aujourd'hui - 8 connecte(s)